Le 30 mars : une causerie en présence de Gabriel Nadeau-Dubois en lien avec la parution du livre « Ne renonçons à rien »

9782895967170_original

Causerie avec Gabriel Nadeau-Dubois en lien avec la parution du collectif « Ne renonçons à rien » (Lux éditeur), le jeudi 30 mars dès 19h00!

« Quelque part en 2015, chacun de notre côté, puis petit à petit, ensemble, nous, les signataires de cet ouvrage, avons commencé à sentir le besoin de convoquer quelque chose comme une tempête publique – pour défiger l’air du temps un peu.

Nous souhaitions entendre tous ceux qui avaient envie de chercher avec nous comment se sortir de cette ankylose. Comment danser sur nos embâcles. Cela a donné la tournée «Faut qu’on se parle», lancée à l’automne 2016 et dont le succès a dépassé toutes nos attentes. Pas moins de 166 assemblées de cuisine, et 18 consultations publiques, qui ont réuni des milliers de Québécois.

Qu’est-ce que vous nous avez donc tant raconté, pendant ces jours gris d’automne où nous avons sillonné les routes du Québec pour aller à votre rencontre dans vos cuisines, dans vos salons, dans ces salles communautaires que vous avez ouvertes tout grand pour nous? Vous nous avez confié de grandes, mais surtout de petites choses.

Et le miracle tient à la prodigieuse simplicité de ce qui vous tient à cœur : continuer d’être, ensemble, ici. Juste ça. Mais tout ça. Voilà ce que raconte ce livre. En somme, vous nous avez dit ceci : ne renonçons ni à ce que nous avons été ni à ce que nous sommes, et surtout ne renonçons pas à nous battre pour ce que nous pouvons encore devenir. Ne renonçons à rien. »

Confirmez votre présence sur la page facebook de l’événement

Achetez le livre

 

Publicités

Choix des libraires : Langage des sans-voix

9782897192433

«Ce qu’il faut comprendre», insista un jour Martin Luther King, «c’est qu’une émeute est le langage des sans-voix». Le recours à l’émeute, suggérait-il, est rarement un signe d’irrationalité ou d’un comportement de foule.

Il est plus souvent le fait de gens marginalisés qui cherchent à faire entendre leur voix. Et si, en certaines occasions, ces excès de «violence» n’étaient pas condamnables, mais au contraire légitimes, voire admirables, puisqu’elles rendraient les revendications de ceux et celles qui sont opprimé.e.s impossibles à ignorer? C’est la question qui traverse cet essai éclairant de Stephen D’Arcy. La dernière décennie a été marquée par de nombreux mouvements de contestation à travers le monde, du mouvement Occupy au Printemps arabe, en passant par les grandes manifestations du Printemps québécois.

Lire la suite de « Choix des libraires : Langage des sans-voix »

Choix des libraires : Murmures à la jeunesse

9782848765297

« Attentats, lutte antiterroriste, état d’urgence… comment, dans ce contexte, préserver les valeurs qui sont le socle de la République ? Déchéance de nationalité : peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose ? Peut-être serait-il plus raisonnable de laisser passer ? Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m’avisais de bâillonner ma conscience. »

Ch. T. Christiane Taubira revient sur les tragiques événements de 2015, raconte comment ils ont été vécus au sommet de l’État, quelles sont les forces obscures qui structurent ce nouveau terrorisme, comment on embrigade de jeunes Français pour les transformer en tueurs… Mais la République possède en elle-même la puissance de riposte nécessaire, une riposte qui ne requiert aucun reniement si elle s’inspire de l’histoire de ses combats. L’auteure appelle les citoyens à trouver dans la culture et la beauté les raisons de défendre avec la plus farouche détermination les valeurs de notre société.

Par ces temps troubles et incertains, les paroles de Christiane Taubira élèvent le débat et redonnent espoir à la jeunesse.

Paroles d’une femme de conviction, paroles d’une femme libre.

Ce qu’en pense notre libraire : 

Comme nous sommes tous concernés par la mondialisation, ce petit livre dépasse les frontières. Cette femme de conviction nourrit le débat et alimente nos réflexions sur la question identitaire dans une société multiculturelle. Ces murmures appellent à la compréhension, aux questionnements de nos sociétés comme la déchéance de nationalité, une mesure que Christine Taubira n’approuve pas. Qu’est-ce qu’être un citoyen?

Madame Taubira relativise, raisonne en laissant de côté les émotions dans un but de comprendre pour avancer. En plus de nous cultiver, elle nous incite à réfléchir sur les valeurs qui rassemblent. Face à une situation de crise liée aux attentats terroristes, elle dissipe le nuage et redonne de l’espoir, mais pas seulement à la jeunesse.

-Marie Vayssette

Acheter