Prix des libraires du Québec 2018 : Les grands gagnants dévoilés

Prix des libraires du Québec 2018 : Les grands gagnants dévoilésLe Prix des libraires du Québec, propulsé par l’Association des libraires du Québec, a annoncé en ce 9 mai les six auteurs du domaine adulte lauréats de l’édition 2018. De plus, c’est lors de cette soirée que fut couronné un libraire d’exception par le Prix de l’excellence. C’est lors d’un grand gala à l’Olympia de Montréal – le tout premier gala, organisé pour souligner en force le talent d’ici et réunir toutes les catégories que couvre ce prix – que les couronnements ont eu lieu.

Animée par Fanny Malette et Catherine Trudeau, cette soirée commençait sur un tapis rouge et qui s’est déroulée dans une profusion d’amour pour la littérature grâce à des extraits lus par des comédiens des livres des lauréats ainsi que grâce aux commentaires des libraires membres du jury sur les titres en lice.

Voici donc les grands gagnants, pour chacune des catégories, qui ont été honorés :


CATÉGORIE ROMAN QUÉBÉCOIS

La bête creuse, de Christophe Bernard (Le Quartanier)

À travers moult péripéties, éclats de rire et calamités de tout acabit, suivez les exploits et les déboires vertigineux des Bouge, des Bradley et de leur tortueuse descendance. Une histoire grosse comme le bras, belle comme une anguille, giboyeuse à souhait, gonflée, puissante, accaparante et qui colle à la peau comme une langue de génisse. Une langue, justement, dont l’usage impétueux anoblit l’art de la tournure, une langue aventureuse, ratoureuse et raboteuse, mais polie comme du bois de grève. Christophe Bernard, traducteur de profession, délaisse véritablement les mots des autres pour se forger un style qui lui appartient en propre, hardi, intrépide, ingénieux. Une lecture de grand chemin! (Philippe Fortin, librairie Marie-Laura)


CATÉGORIE POÉSIE QUÉBÉCOISE

Les adieux, René Lapierre (Les Herbes rouges)

Qu’est-ce que l’amour et que fait-il de nous à la fin? Question habilement fouillée où l’auteur, couvrant une période de cent années d’Histoire, trace un portrait lucide, amoureux et politique du monde. Une écriture savoureusement frondeuse qui porte un aplomb, une sagesse, une extase. Une poésie maîtrisée, habitée, d’une maturité qui force l’admiration. Pendant plusieurs mois, je n’ai pas eu la force de le finir, refusant cet adieu. Ce livre offert par le poète « comme une bienveillance » est un legs immense, de ces œuvres qui marqueront notre littérature nationale. À lire, que vous aimiez ou non la poésie. (Vanessa Bell, Les libraires) 

 

CATÉGORIE ROMAN ÉTRANGER

N’essuie jamais de larmes sans gants, Jonas Gardell (Gaïa/Alto)

On découvre ici Jonas Gardell, un auteur suédois dont on retiendra le nom tellement il nous livre peut-être l’un des plus grands romans de l’année. Avec N’essuie jamais de larmes sans gants le lecteur est plongé en plein coeur d’une Suède aux prises avec les balbutiements du SIDA en ses terres. Roman d’apprentissage, saga familiale, fresque social; rares sont les qualificatifs capables de rendre pleinement cette oeuvre qui tient en son coeur Rasmus et Benjamin qui, comme le lecteur, passeront au travers l’amour, la maladie et la mort.
(Jérémy Laniel, librairie Carcajou)

 

CATÉGORIE ESSAI QUEBECOIS

À nous la ville! Jonathan Durand Folco (Écosociété)

Dans le contexte de la ville néolibérale, est-ce que les villes peuvent être des vecteurs de changement politique et social? C’est ce que Durand Folco tente de répondre dans cet essai captivant. Celui-ci soutient qu’un espace politique doit être investi par les citoyens et la classe populaire comme contre-pouvoir. Avec des références théoriques et des expériences du Québec, de l’Espagne et du Kurdistan, l’auteur prône une stratégie politique de retour au municipalisme, c’est-à-dire de décentralisation des pouvoirs à l’échelle locale, comme espace de décision collective sur des enjeux sociaux, politiques et écologiques. Un essai qui nous offre une réflexion sur des possibles souhaitables pour un monde meilleur.
(Victor-Daniel Arriola, librairie Morency)

 

CATÉGORIE BANDE DESSINÉE QUÉBÉCOISE

Betty Boob, Julie Rocheleau et Véronique Cazot (Casterman)

Ce fut pour moi une belle surprise de découvrir cette bande dessinée. Avec cette couverture éclatée où des oiseaux sortent d’un sein du personnage, je ne savais pas où cette histoire allait me mener. Grâce aux dessins de la Montréalaise Julie Rocheleau, Véronique Cazot a su nous livrer un récit très touchant. On y retrouve Betty qui, du jour au lendemain, perd un de ses seins, son conjoint et son emploi à cause d’un cancer. Par des moyens les plus surprenants, elle se construira une nouvelle identité où tout lui sera possible. Cette présence d’images très burlesques allège le sujet principal de la maladie, mais surtout de ce deuil porté à l’absence d’un membre de notre corps. L’absence quasi totale du texte nous plonge davantage dans l’émotion du personnage plutôt que dans son contexte. Très belle découverte qui saura nous mettre le sourire aux lèvres.
(Émilie Bolduc, librairie Le Fureteur)

CATÉGORIE BANDE DESSINÉE ÉTRANGÈRE

Une soeur, Bastien Vivès (Casterman)

Alors qu’il s’apprête à passer ses vacances dans la maison d’été de sa famille, un garçon de 13 ans apprend que sa mère a fait une fausse couche avant sa naissance. En se réveillant le premier matin, il réalise que la fille de 16 ans d’une amie de sa mère partage sa chambre. Sera-t-elle sa grand soeur ou la source de ses premiers émois amoureux? Le dessin de Bastien Vivès apporte une touche onirique à cette histoire d’amourettes estivales.
(Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois)

Rappelons que pour le domaine jeunesse, les gagnants sont connus depuis le 28 février dernier. Pour retrouver la liste des lauréats, c’est par ici.

www.prixdeslibraires.qc.ca

 

Publicités

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : Vous avez un livre non lu !

Vous avez un livre non lu!

Le 23 avril, profitez de la Journée mondiale du livre et du unnamed-18-225x300droit d’auteur (JMLDA), pour vous le procurer dans une librairie ou dans une bibliothèque. En effet, cette année, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) célébrera le livre et la lecture en mettant de l’avant les lieux où habite le livre.

Lire la suite de « Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : Vous avez un livre non lu ! »

Victor Lessard : du roman à la série-télé!

En juin dernier, le Club Illico avait annoncé le développement de sa nouvelle série inspirée du roman à succès de Martin Michaud, « Je me souviens« . Il avait alors été dévoilé que Patrice Robitaille y interpréterait le personnage-titre, Victor Lessard, et que la comédienne Julie Le Breton serait sa colorée coéquipière Jacinthe Taillon.

La série sera disponible dès le 14 mars, exclusivement aux abonnés du Club Illico.

Voyez la bande-annonce ici:

Lire la suite de « Victor Lessard : du roman à la série-télé! »

Les finalistes du Prix des libraires du Québec 2017

7ff597f6-02ec-4224-837a-1934fa898da6

Le Prix des libraires du Québec est devenu une référence dans le domaine du livre au Québec. Les lecteurs comme les gens du milieu attendent impatiemment les livres retenus à chaque étape dans chacune des catégories. La liste préliminaire des catégories Roman et Poésie a été révélée en novembre dernier. Voici maintenant la liste officielle des finalistes. Les grands gagnants seront connus en mai prochain.
Lire la suite de « Les finalistes du Prix des libraires du Québec 2017 »

Listes préliminaires du Prix des libraires du Québec

logo_roman

Les très attendues listes préliminaires du Prix des libraires du Québec, catégories Roman et Poésie québécoise, ont été dévoilées à la Maison des libraires lors de l’inauguration du Salon du livre de Montréal. Coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), ce prix littéraire met en lumière le rôle essentiel des libraires, celui de découvrir et partager, tout en honorant des auteurs dont les œuvres se sont imposées cette année par leur qualité littéraire et leur originalité.

LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE ROMAN QUÉBÉCOIS
Dans l’oeil du soleil, Deni Ellis Béchard (Alto)
Autour d’elle, Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août)
Déterrer les os, Fanie Demeule (Hamac)
La chambre verte, Martine Desjardins (Alto)
Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin (La Peuplade)
Moussaka, Éric Ilhareguy (Les allusifs)
Le plongeur, Stéphane Larue (Le Quartanier)
Ukraine à fragmentation, Frédérick Lavoie (La Peuplade)
Corps conducteurs, Sean Michaels (Alto)
Mostarghia, Maya Ombasic (VLB)
Étincelle, Michèle Plomer (Marchand de feuilles)
Suisen, Aki Shimazaki (Leméac/Actes Sud)

LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE ROMAN HORS QUÉBEC
Moi contre les États-Unis d’Amérique, Paul Beatty (Cambourakis)
Troupe 52, Nick Cutter (Alto)
Être ici est une splendeur : Vie de Paula M. Becker, Marie Darrieussecq (P.O.L)
Le Jardin des Sept Crépuscules, Miquel de Palol (Zulma)
L’ombre de nos nuits, Gaëlle Josse (Notabilia)
I love Dick, Chris Kraus (Flammarion)
Le Garçon, Marcus Malte (Zulma)
Continuer, Laurent Mauvignier (De Minuit)
La faim blanche, Aki Ollikainen (La Peuplade)
Le grand marin, Catherine Poulain (De l’Olivier)
Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits, Salman Rushdie (Actes Sud)
Station Eleven, Emily St. John Mandel (Alto)

LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE POÉSIE QUÉBÉCOISE
Ma tête est forte de celle qui danse, Martine Audet (Du Noroît)
mèche, sébastien b gagnon (L’Oie de Cravan)
La main invisible, Charles Dionne (Le Quartanier)
animalumière, toino dumas (Le lézard amoureux)
Bec-de-lièvre, Annie Lafleur (Le Quartanier)
Les volcans sentent la coconut, Jean-Christophe Réhel (Del Busso)
la forme du jour, Élise Turcotte (Du Noroît)
Last call les murènes, Maude Veilleux (L’écrou)

Les finalistes des catégories Roman et Poésie québécoise seront dévoilés le jeudi 2 février 2017. Les lauréat(e)s de la catégorie Roman seront couronnés le lundi 8 mai 2017 au Lion d’Or à Montréal.

Le(la) lauréat(e) de la catégorie Roman québécois se méritera une bourse de 10 000$ offerte par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Le Festival de la poésie de Montréal est heureux de s’associer au Prix des libraires du Québec dans la catégorie Poésie québécoise en contribuant à la bourse du (de la) lauréat(e), au montant de 2000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival, qui se déroulera à la fin du mois de mai 2017.

Plusieurs de ces titres sont parmi des « Choix des libraires » chez-nous et tous ces livres sont disponibles à la Librairie de Verdun !

Quels sont vos livres préférés de cette liste ?

 

La Librairie de Verdun à quelques coins de rue (reportage vidéo)

Le site La Fabrique culturelle.tv propose un reportage sur notre déménagement vers la nouvelle succursale du 4750, Rue Wellington.

Le 30 mai 2016, la Librairie de Verdun empilait les boîtes afin de procéder à son déménagement. Bien implantée dans son milieu, la voilà qui se déplace dans un local plus grand… à quelques coins de rue seulement ! La librairie fait partie prenante de la vie du quartier et il était primordial qu’elle puisse y rester.

Le propriétaire Philippe Sarrasin nous fait découvrir le tout nouvel espace qui abrite la librairie. Sous des airs modernes et urbains, la librairie fait peau neuve dans un local dont la superficie est plus que doublée, signe que la librairie se porte bien. Activités, rencontres, animations, il y aura beaucoup à offrir et à découvrir dans ce lieu de rencontre.

La librairie de Verdun vous invite à visiter son nouvel établissement, situé au 4750 rue Wellington, à Verdun. Il est toujours possible de se rendre au 4455 rue Wellington, qui fait maintenant office de solderie.

Visionnez le vidéo ici:

w1008_h567

http://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/7323/la-librairie-de-verdun-a-quelques-coins-de-rue

 

Prix des libraires 2016 : deux auteures féminines remportent les honneurs !

Les libraires du Québec ont rendu leur verdict : ce sont Anaïs Barbeau-Lavalette (La femme qui fuit, Marchand de feuilles), catégorie Roman québécois et Elena Ferrante (L’amie prodigieuse, Gallimard), catégorie Roman hors Québec, qui sont couronnées du prestigieux Prix des libraires du Québec.

13147477_10154155673652445_6286182988395681125_o

Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 23 ans, permet également aux libraires de faire rayonner leur profession. Ces gens passionnées contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture. Lire la suite de « Prix des libraires 2016 : deux auteures féminines remportent les honneurs ! »