« Les Rivières suivi de Les montagnes » de François Blais, lauréat du Prix des Horizons imaginaires 2018

francoisblais
L’auteur François Blais

Après de très sérieuses, voire déchirantes délibérations finales, le jury intercollégial du Prix des Horizons imaginaires a désigné François Blais comme lauréat de la deuxième édition du prix, pour son roman Les Rivières suivi de Les montagnes, paru aux éditions de L’instant même. Le prix lui a été décerné le samedi 5 mai 2018 dans le cadre du Congrès Boréal de science-fiction, fantastique et fantasy, à Montréal. En plus d’un trophée conçu par l’artiste Karl Dupéré-Richer, l’auteur obtient une bourse de 300,00 $, remise par le Collège Marianopolis

« Les rivières, suivi de, Les montagnes »

Les Rivières suivi de Les montagnes raconte deux histoires — « de fantômes »! — qui semblent d’abord séparées, mais qui s’avèrent finalement inextricablement liées. Dans la première, il est question de l’enlèvement de la petite Clémentine dans la foire alimentaire d’un centre commercial de Trois-Rivières, au matin, alors que chacun des clients qui arpentent les lieux prend des airs de ravisseur potentiel ou de témoin incertain; dans la seconde, on suit un romancier plutôt désabusé, parti en Mauricie pour une énième résidence d’auteur, durant laquelle survient une rencontre macabre et impossible. Et alors qu’on croit avoir réuni toutes les clés des deux récits, au moment où on s’imagine avoir tout saisi, voilà que les vrais spectres surgissent…

Les étudiants ont été impressionnés par la maîtrise narrative de François Blais, par son souci du détail qui ne laisse rien au hasard. Avec méticulosité, l’auteur construit un réseau de fausses pistes, que les étudiants ont eu plaisir à emprunter dans leur quête pour dénicher les secrets enfouis du livre. Son écriture a su séduire les jurés par sa précision et sa clarté finement irrévérencieuses.

De septembre 2017 à avril 2018, près de 80 étudiants de divers établissements du réseau collégial québécois ont lu cinq romans de science-fiction, de fantastique et de fantasy qu’avait sélectionnés pour eux un comité formé de spécialistes (critiques, libraires, enseignants, etc.). En plus de Les Rivières suivi de Les montagnes de François Blais, les autres œuvres finalistes étaient :

·       La chambre verte, de Martine Desjardins (Éditions Alto)

·       Et si le diable le permet, de Cédric Ferrand (Éditions Les moutons électriques)

·       Les Cendres de Sedna, d’Ariane Gélinas (Éditions Alire)

·       Rénovation, de Renaud Jean (Éditions du Boréal)

Le prix permet aux collégiens de développer leur goût pour la lecture et de stimuler leur jugement critique, grâce à la découverte d’œuvres curieuses et inspirantes qui rendent bien compte de la production actuelle des littératures de l’imaginaire francophones d’ici. Tout au long de l’année scolaire, les étudiants lisent les œuvres, en discutent dans le cadre d’activités pédagogiques encadrées par des employés et participent à des rencontres avec les auteurs.

prixhorizonsimaginaires2018Le Prix des Horizons imaginaires reçoit le soutien financier du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec par l’entremise de l’Entente Canada-Québec relative à l’enseignement dans la langue de la minorité et à l’enseignement des langues secondes. Le prix tient aussi à remercier les partenaires avec lesquels il a collaboré cette année, soit la Librairie de Verdun, la corporation SFSF Boréal et les revues Solaris et Brins d’éternité, des organismes culturels qui ont à cœur le rayonnement de la littérature de genre d’ici.

Conçu à Marianopolis et appuyé par la direction du collège, le projet des Horizons imaginaires est une plateforme de promotion des genres de l’imaginaire qui propose, en plus de son prix, un blogue culturel dont le contenu est créé par des collégiens. Près d’une vingtaine d’étudiants passionnés de science-fiction et de fantastique, appuyés par leur professeur de français, Mathieu Lauzon-Dicso, ont collaboré à son lancement officiel en avril 2017.

Le Collège Marianopolis, un établissement d’enseignement anglophone, est reconnu comme un des meilleurs collèges préuniversitaires au Québec. Il offre des programmes d’enseignement à près de 2 000 étudiants d’origines culturelles variées, sélectionnés parmi les meilleurs diplômés d’écoles secondaires publiques et privées, de langue anglaise et française, de la province et d’ailleurs.

La Librairie de Verdun est fière partenaire du prix les Horizons Imaginaires!

Pour en savoir davantage sur les Horizons imaginaires et sur le prix, visitez le site : www.horizonsimaginaires.ca

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s